L’Arnica: Redécouvrez l’autre allié des sportifs

Déjà deux mois que les vacances d’été sont finies. Eh oui ! Malheureusement le travail a repris ses droits et le stress s’accumule à nouveau. Pire, l’hiver arrive … Pour faire face, faites du sport et pensez à l’Arnica …En effet, il est essentiel de continuer vos efforts sportifs ou, pour ceux qui n’ont pas profité de l’été pour le faire, de les reprendre !

Mais attention, cette fin de saison sportive pour les uns et cette reprise pour les autres, conjuguées à la baisse des températures peuvent accentuer le risque de blessures. C’est pourquoi nous allons parler aujourd’hui d’une plante très populaire, aux propriétés incroyables : L’arnica !

L’Arnica, en quelques mots :

pro-tennis-les jardins de PAN
Box Confort Articulaire et Musculaire – Les Jardins de PAN

L’Arnica appartient à la famille des astéracées (pas facile à placer en société non ?). Plante aromatique, vivace, il possède des feuilles duveteuses et des fleurs jaune-orange. Espèce montagnarde, il se développe majoritairement dans les régions tempérées d’Amérique du nord où l’on peut trouver une grande diversité d’espèces.  Deux sont néanmoins présentes en Eurasie : l’Arnica Montana et l’Arnica Angustifolia. Elles poussent dans les prairies subalpines d’Europe centrale et de Sibérie, sur un sol acide à une altitude comprise entre 800-2400m.

Un anti-inflammatoire, antalgique, anti-ecchymose …

Faire du sport soumet le corps à rude épreuve. Si la prévention est clé et peut s’appuyer sur des plantes telles que le curcuma, la récupération ne doit pas être négligée. L’Arnica occupe une place de choix parmi les solutions disponibles.

Nous le connaissions en effet avant tout pour son usage en cas de coup ou de chute :
– les hématomes
– les contusions
– les entorses,

Pourtant, ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et anti-ecchymoses

illustration Les 4 piliers d'une pratique sportive efficace !
Téléchargez gratuitement « Les 4 piliers d’une pratique sportive efficace »

peuvent être utilisées dans d’autres situations tout aussi courantes:

– les luxations
– les claquages,
– les courbatures,
– les tendinites,

Ce large panel explique pourquoi tout sportif se doit d’avoir de l’Arnica dans sa trousse de secours !

L’Arnica, une ressource naturelle en danger !

L’Arnica Montana est victime de son succès. Ses formidables vertus sont de plus en plus reconnues et exploitées. En conséquence, l’espèce se raréfie et il devient urgent de la préserver si nous souhaitons bénéficier encore longtemps de tous ses bienfaits.

Les principes actifs de l’Arnica :

Les fleurs d’Arnica renferment de nombreuses molécules aux propriétés réparatrices au premier rang desquelles l’Hélénaline et la dihydrohélénaline, des lactones sesquiterpéniques, probablement à l’origine de ses effets anti-inflammatoires.

On y trouve aussi :

– des pigments caroténoïdes (à l’origine de la couleur des fleurs et aux propriétés anti-oxydantes ),
– des flavonoïdes (famille elle aussi connue pour ses effets anti-oxydants),
– de la coumarine (responsable de l’odeur de la plante),
– et enfin des huiles essentielles riches en acides gras et en dérivés du thymol.

Cette richesse en principes actifs doterait même la fleur d’Arnica de vertus anti-cancérigènes et antimycosiques.

Comment utiliser l’arnica ?

Selon le besoin il est possible d’utiliser :

  • les fleurs d’Arnica  (Arnicae Flos)
  • ou bien les rhizomes (Arnicae Radix)
  • ou encore la plante entière fleurie (Arnicae planta tota).

Les différentes formes galéniques :

  • la pommade, commercialisée en pharmacie, idéale pour les petits tracas physiques,
  • Les plantes fraîches qui peuvent s’appliquer directement sur la peau en cataplasme après les avoir broyées et mélangées à de la farine de lin pour créer une substance pâteuse.
  • La forme homéopathique très utilisée par les parents immédiatement après un choc ou une chute.
  • L’huile d’Arnica en massage à l’effet réparateur après un effort physique.
  • Les infusions pour utiliser l’Arnica en compresses.
  • L’élixir floral d’arnica (Fleur de Bach) qui peut aider à surmonter les traumatismes physiques et moraux.
  • Les roll-on de mélange à base d’Arnica et d’huiles essentielles pour une application locale facilité.

Néanmoins ATTENTION, l’Arnica reste une plante toxique même à faible dose. Il est indispensable d’utiliser des produits de qualité , de vous faire accompagner et, en cas d’utilisation prolongée, de consulter un médecin . La vigilance s’impose !

CONCLUSION :

L’Arnica est une plante très utile. Elle peut prévenir de nombreux problèmes sportifs et soulager les douleurs physiques. Gardez cependant à l’esprit qu’il faut l’utiliser avec parcimonie et ne pas en abuser.

La rédaction LJDP

Illustration Visuels Nos box Les Jardins de PAN
Retrouvez les Box thématiques « Les Jardins de PAN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *