L’équitation, un sport qui associe souplesse et gainage

« L’équitation c’est mauvais pour le dos, l’équitation n’est pas un sport, l’équitation donne les jambes arquées… ». Les fausses idées sur ce sport ont « bon dos », et c’est peu dire !

En effet, l’équitation est bel et bien un sport, et peut même être bénéfique pour chacun d’entre nous.

Comprendre par l’exemple !

Avant d’impliquer nos amis les chevaux et autres poneys, commençons par nous concentrez sur nous et les caractéristiques physiques que requiert l’équitation.

Premier exercice :
Essayez de vous asseoir sur un ballon de yoga en décollant vos pieds du sol. Votre équilibre devenant instable, il vous faut solliciter différents groupes musculaires comme les abdominaux ou les fessiers qui vont rapidement se mettre à trembler sous l’effort.

Second exercice :
Portez un sac à dos un peu lâche sur vos épaules avec une bouteille d’eau dedans, puis essayez de courir. Le sac à dos va se balader dans tous les sens et va considérablement vous gêner dans votre course.

Alors vous voyez ce que ces 2 simples exercices signifient ?
En équitation, vous êtes le sac à dos trop lâche et le cheval, lui, est le ballon de yoga, vivant qui plus est.

L’équitation devient alors un fin dosage entre souplesse et tonicité pour accompagner le cheval sans le gêner.

  • D’une part, la tonicité va se concentrer sur la sangle abdominale et les muscles érecteurs du rachis, ceux qui remontent le long de la colonne vertébrale. Or, ces deux groupes musculaires sont indispensables pour avoir une bonne posture (devant l’ordinateur par exemple).

D’autre part, cette tonicité pourra être utile dans certaines pathologies comme les scolioses modérées par exemple, où l’équitation peut devenir un complément à la rééducation.

  • La souplesse concernera surtout le dos, ainsi que les articulations des genoux et des chevilles, car l’équitation les sollicite sans les chocs de la course à pieds par exemple. Cette souplesse acquise sera fort appréciée après une journée de travail derrière un bureau sans bouger.

Indications et contre-indications ?

Pour celles et ceux qui ont des petits tassements vertébraux, la pratique de l’équitation ne sera pas plus néfaste que le running et autres sports provoquant des chocs réguliers au niveau des articulations et de la colonne vertébrale. Mais quoi qu’il en soit, il vous faudra améliorer votre souplesse pour que votre dos absorbe mieux les chocs. Pour cela Yoga, pilates ou étirements doux chaque jour sont recommandés. Toujours commencer par le bas du corps pour les étirements puis remonter vers le haut. Surtout ne forcez pas, la souplesse se fera au fur et à mesure d’une pratique douce et régulière.

En revanche, pour ceux qui ont d’importants tassements voire des hernies, l’équitation pourra vous être déconseillée par votre médecin.

Et bien sûr, si vous pouvez, évitez la chute…

Pour lutter contre les bobos du sport découvrez la Box Confort articulaire & musculaire

Malgré tout l’équitation est un bien un sport avec des rituels.

Et oui, comme dans tout sport, l’équitation demande de bien s’échauffer, ce qui est malheureusement bien trop souvent oublié par les cavaliers.
L’échauffement peut commencer avant de vous mettre en selle. Un tour de piste en courant, un peu de pas chassés, ou encore des rotations douces du tronc vous feront le plus grand bien. Une fois en selle, laissez tomber les jambes, baissez vos pointes de pieds et faites tourner les chevilles.

Pour le haut du corps, faites tourner vos épaules, puis laissez-les retomber.
Enfin, grandissez-vous comme si on vous tirait par la tête. Laissez votre bassin accompagner naturellement les mouvements de balancier du cheval lorsqu’il marche.

Se sentir bien & prendre soin de soi quotidiennement !

Plus vous serez disponible dans votre corps et dans votre tête plus le cheval sera réceptif et plus vous sentirez les bienfaits..

En conclusion

Pour conclure, l’équitation peut vous être bénéfique si, comme tout sport, elle est pratiquée régulièrement et intelligemment.

Qui plus est, l’équitation vous permettra d’avoir une relation privilégiée avec l’animal, qui n’a d’égal dans aucun autre sport.

Bonne découverte ! n’hésitez pas à participer aux journées portes ouvertes organisées régulièrement par les clubs affiliés à la FFE dans l’année et au printemps !

 

Charlotte Mondollot
Ostéopathe à Suresnes
www.osteopathe-mondollot.fr 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Facebook Instagram , Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *