Pourquoi est-il préférable d’éviter le sucre ?

Le glucose est le carburant principal de notre cerveau et le combustible privilégié de nos muscles. Mais attention, cela ne signifie pas pour autant que le sucre est toujours bon pour la santé !

Les risques liés au sucre :

Le sucre, surtout lorsqu’il est raffiné, représente un risque important pour notre organisme. Consommé en grande quantité il peut entraîner de nombreux dégâts collatéraux :

Box poids de forme, adoptez une nouvelle hygiène alimentaire

– prise de masse graisseuse difficile à déloger,
– dents abîmées,
– acné,
– fatigue du pancréas,
– maux de tête,
– développement de candidoses telles que candida albicans…

Comme si ce tableau peu réjouissant ne suffisait pas, deux bonnes raisons de bannir le sucre viennent s’ajouter : il acidifie votre corps et induit une action pro-inflammatoire.

L’état inflammatoire latent : un risque mal connu !

On ne se rend pas toujours compte d’un état inflammatoire latent car c’est ce qu’on appelle une inflammation de bas grade ou à bas bruit. En d’autres termes, il n’y a pas toujours de symptômes évidents. Elle peut se traduire par de simples douleurs articulaires ou musculaires irrégulières, de la fatigue chronique ou encore un ventre ballonné et douloureux à la palpation, ce qui ne devrait pas être le cas !

Le sucre intervient de deux manières sur les phénomènes inflammatoires. En premier lieu, il entraîne l’augmentation du taux d’interleukines et de TNF-alpha. Ces molécules, fabriquées par nos globules blancs, sont dites pro-inflammatoires c’est-à-dire qu’elles favorisent l’apparition d’inflammations. Ensuite, la dégradation des sucres par le métabolisme acidifie l’organisme ce qui aggrave aussi le terrain inflammatoire.

Le diabète de type 2 :

Enfin, risque encore plus grave, l’excès de sucre peut entraîner une résistance des cellules à l’insuline. Celle-ci n’est plus « reconnue » par les récepteurs et le glucose ne peut plus pénétrer dans la cellule. La régulation de la glycémie n’est plus correctement assurée et un diabète de type 2 se met en place.

Le sucre, plus addictif que la cocaïne ?

Serge Ahmed, chercheur au CNRS de bordeaux, travaillait sur les addictions aux drogues. A l’occasion d’une expérience, il s’est aperçu que des rats de laboratoire rendus addicts au sucre et à la cocaïne choisissaient le chemin vers le sucre plutôt que celui de la drogue dure. Surprise ? Pas vraiment ! En fait, l’effet du sucre sur le cerveau est comparable à celui d’une drogue. Il entraîne la sécrétion de dopamine, la molécule de la dépendance, exactement comme lors d’une prise de cocaïne !

Limiter le sucre et comprendre la logique du poids

Alors, que faire en cas de fringale de sucre :

En fait, la fringale de sucre ne dure que quelques minutes. Plusieurs possibilités s’offrent  à vous :

– Changez-vous les idées : bougez tout en faisant quelques respirations (cohérence cardiaque par exemple).
– S’il est l’heure d’une collation, mangez des fruits ! Les sucres naturels, présents dans les fruits frais et secs (bios si possible), ont un index glycémique bas.
– Pour éviter l’envie de sucre en fin de repas, consommez un fruit frais 20 à 30 min avant celui-ci. Vous aurez eu votre dose de sucre et l’envie de dessert sera moins présente.
– Enfin, vous pouvez boire une boisson chaude. Une tisane à base d’épices par exemple vous offrira une douceur sans sucre ! Le temps de la préparer et de la boire, l‘envie sucrée aura disparu.

Détox / Drainage "2 en 1" - Offre spéciale 2 mois
Détox / Drainage « 2 en 1 » – Offre spéciale 2 mois

Et pour remplacer le sucre blanc ?

Pour cuisiner je vous conseille les alternatives suivantes :

– le rapadura préparé à base de pur jus de canne déshydraté. Il est riche en acides aminés et minéraux. Il protège des caries et fortifie l’organisme.
– le sucre de fleur de coco,
– le miel,
– les sirops d’agave, de riz et de maïs.

Vous trouverez ces produits dans toutes les bonnes boutiques bios.

Dire stop au sucre raffiné !

Arrêter le sucre raffiné, quand on en a beaucoup consommé, ne se fait pas du jour au lendemain.

C’est une véritable rééducation qui est nécessaire, comme pour tous les grands changements d’hygiène de vie. Alors si vous décidez d’arrêter, préparez-vous aux symptômes de sevrage : fatigue, irritabilité…

Pas d’inquiétude, c’est normal ! Vous retrouverez rapidement une énergie nouvelle, une meilleure digestion et vous perdrez du poids. Vous serez plus stable d’un point de vue émotionnel (le sucre est un excitant !) et votre peau sera plus belle.

Alors franchissez le cap, d’autant que sous sa forme raffinée le sucre n’a aucun intérêt nutritionnel. La quasi-totalité des nutriments (minéraux, oligo-éléments..) a disparu.

 

Edwige Fajfer
Naturopathe à Biarritz
www.sonaturo.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook Instagram , Twitter

BOX BIENETRE Les Jardins de Pan
Détox, Poids, découvrez nos solutions contre le poids…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *